Histoire du quartier Léo-Lagrange

Origines
La nomination actuelle de ce quartier est tardive : elle date des années 1970. Elle correspond au nom de son groupe scolaire, baptisé en hommage à Léo Lagrange, ministre des Loisirs de 1936, sous le gouvernement du Front populaire. Précurseur, il s’emploie à développer les loisirs sportifs, touristiques et culturels pour tous.

Un espace réservé aux champs, du Moyen-Âge au milieu du XIXe siècle
Contrairement à des quartiers comme le Centre-ville / Mairie ou le Londeau, qui possèdent des témoignages écrits anciens, le territoire de l’actuel quartier Léo-Lagrange a été pendant des siècles dédié aux champs et au travail de la terre, sans habitation notable. Les divers plans du village de Noisy l’illustrent bien : quelques chemins traversent les champs et les relient au bourg du village. Mais les activités se limitent à la culture.

Le milieu du XIXe siècle : premiers pas vers le changement
Le visage du quartier commence à se modifier tardivement, au milieu du XIXe siècle, avec l’implantation, au nord de celui-ci, des lignes du chemin de fer de l’Est parisien. Il reste encore essentiellement composé de maraîchers. On y trouve les bergeries du village. L’actuelle rue des Bergeries tire d’ailleurs son nom de là. On constate même que le quartier Léo-Lagrange, avant la construction de l’école qui lui donna ce nom, était officiellement nommé par la mairie « le quartier des Bergeries » et ce, jusqu'au milieu du XXe siècle.

Un développement très lent
Contrairement aux changements fulgurants que connaît le quartier Centre-ville / Gare, le quartier des Bergeries se développe lentement. Quelques bâtiments sont construits à proximités des voies de chemin de fer, mais il faut attendre les années 1950 pour qu'il connaisse un véritable essor. Les entreprises s’y implantent alors. Côté habitations, les travailleurs
 d’usine remplacent 
les maraîchers, la 
population augmente 
jusqu’à nécessiter
 la construction du 
groupe scolaire des
 Bergeries (1960-
1967) officiellement 
nommé groupe sco
laire Léo-Lagrange 
par la mairie. 

Le quartier Léo-Lagrange aujourd'hui
Le quartier Léo-Lagrange reste
 toujours utilisé pour 
moitié par les implan
tations de la SNCF 
et d’entreprises 
regroupées au sein de la zone industrielle du
 Parc et du parc d’activi
tés Le Terminal.
 Mais le recul de la croissance des années 1980-1990 et les vagues de désindustrialisation des années 2000 ont provoqué la fermeture de grandes entreprises installées à Noisy comme Vallourec ou Mullca. Fort heureusement, la dynamique sur le plan scolaire se poursuit. Le groupe sco
laire Léo-Lagrange a fait l'objet d'une réhabilitation aux début des années 2010 où il prend alors le nom de George-Sand et Alfred-de-Musset. L'offre d'établissements scolaires sera bientôt complétée avec la construction du 4e collège de Noisy-le-Sec, dont l'ouverture est prévue pour septembre 2019. 

hidden