Facebook live du Maire : ce qu’il faut retenir

Publié le 8 janvier, 2021

Le jeudi 7 janvier, le Maire Olivier Sarrabeyrouse a répondu aux questions d’habitant.e.s sur Facebook : à celles envoyées par mail en amont, puis à d’autres en direct (une réponse sera apportée à toutes les questions d’ici une semaine, le traitement est en cours).

Vers un vrai service de la tranquillité publique

Questionné sur les effectifs de la police municipale, le Maire a d’abord regretté les conséquences de la « campagne de dénigrement et de fake news », menée par l’ancienne municipalité, qui a poussé 15 policiers à partir. Il a tenu à faire une mise au point, en rappelant qu’il n’a jamais été écrit dans son programme que la police municipale serait supprimée ou que les caméras de surveillance seraient retirées. Au contraire, l’objectif de la municipalité est de refonder un vrai service public de la prévention et de la sécurité, afin de récréer du lien entre la police et la population.

La municipalité travaille activement pour recruter de nouveaux policières et policiers (une augmentation des effectifs est aussi envisagée). Le Maire a rappelé qu’un poste de « directeur de la tranquillité publique » vient d’être créé, afin de traiter globalement les questions liées à la sécurité en passant aussi par de la prévention et de la sensibilisation.

À propos des trafics de cigarettes à la gare, le Maire a expliqué qu’il été tout à fait indigné par ce commerce illégal entretenu par des réseaux mafieux qui exploitent la misère humaine. Il est hors de question de les laisser s’installer dans l’espace public. Pour s'y attaquer, le Maire, en lien avec Séréna Yahmi (élue à la tranquillité) a lancé plusieurs pistes et actions à venir :

  • Le Préfet a été saisi pour demander un renfort de la police nationale ;
  • Mme Yahmi travaille en lien avec la SNCF et la RATP ;
  • Des actions seront bientôt menées avec les élu.e.s à la gare RER ;
  • Une campagne de communication en direction des acheteurs est en préparation : ils risquent 135 euros d’amende, sans compter les risques sanitaires liées à la consommation de cigarettes frelatées.

Interpellé sur les cambriolages, le Maire a rappelé qu’il n ‘existait pas de « solutions miracles ». Pour autant, il explique que les cambriolages ne sont pas nouveaux : ils fluctuent par période avec une importante recrudescence durant les fêtes de fin d’année. À noter : les chiffres de la délinquance sur la commune pour le mois de novembre ont été particulièrement peu élevés. Une soixantaine de caméra de vidéosurveillance sont déjà installées.

Propreté en ville : un travail sur le long terme pour progresser

Interpellé sur les dépôts sauvages et les difficultés pour les signaler, le Maire a d’abord rappelé les dispositifs existants pour signaler les problèmes de ce type :

  • L’appli ville à télécharger sur votre smartphone (tous les signalements sont traités par l’administration) sur Androïd et sur l'Appstore
  • Le service communal directement au 01 49 42 64 36
  • Le site et le numéro d’Infos Déchets d’Est Ensemble 0805 055 055 (pour information un nouveau calendrier des encombrants est disponible)

Il a rappelé que la gestion de la propreté est partagée entre la Ville et Est Ensemble (un établissement public territorial qui regroupe plusieurs communes limitrophes). Au niveau de la Ville, plusieurs chantiers sur le long terme sont lancés :

  • création en cours d’une « brigade verte » pour verbaliser les dépôts sauvages ;
  • refonte de la communication pour créer un nouveau site et une nouvelle application plus adaptée et efficace ;
  • plus largement un travail sera mené pour sensibiliser, notamment dans les écoles, centres de loisirs, antennes jeunesse, avec les bailleurs, mais aussi pour mieux coordonner le traitement des signalements.

Le Maire a expliqué que sur ces questions, nous avons aussi la chance d’avoir un élu à Noisy-le-Sec, qui est aussi vice-président à Est Ensemble, chargé du Programme Zéro déchet, de la Prévention, de la Réduction et de la Revalorisation, et qu’il est possible de lui écrire à ce sujet : patrick.lascoux@est-ensemble.fr

Mise au point sur la piscine olympique

De nombreuses questions ont émergés à ce sujet. Le projet a pris du retard sous l’ancienne municipalité (17 mois). Le Maire a expliqué qu’il était pour la construction d’un bassin adapté aux besoins sur la ville, et a renvoyé vers son intervention en Conseil municipal pour les détails :

hidden