Cité expérimentale de Merlan

Suite aux bombardements aériens d'avril 1944, la majeure partie du parc immobilier de Noisy-le-Sec est partiellement ou totalement détruite.

Dès 1945, l'Etat prend en main la reconstruction de la ville et choisit de construire dans une zone maraîchère du quartier de Merlan, une cité expérimentale de maisons individuelles préfabriquées afin de reloger les sinistrés. Entre 1946 et 1952, 55 maisons ont été construites au moyen de techniques et matériaux novateurs, afin de faire face à la pénurie de matières premières et de main-d'œuvre.

Particularité remarquable, 26 habitations proviennent de pays étrangers : Royaume-Uni, Canada, Etats-Unis, Finlande, Suède et Suisse.

La mesure d'inscription au titre des Monuments historiques de l'ensemble du site (soit les 43 maisons subsistantes, les parcelles des pavillons démolis et les squares d'espace vert) prise le 28 décembre 2000 témoigne de l'intérêt patrimonial d'un lieu emblématique des audacieuses politiques urbanistiques des années postérieures à la Seconde Guerre mondiale.

hidden